Piloter le changement

Saviez-vous que la fin de l’année scolaire débute au début avril ? Les deux derniers mois ont en effet été particulièrement … disons accaparants. Au-delà du leadership pédagogique et relationnel propre à la tâche de direction, il reste le travail de gestionnaire qui s’accompagne parfois de décisions difficiles à prendre ayant des impacts directs sur les membres du personnel.

Pour faire une histoire courte, notre petite école communautaire est à la croisée des chemins, à devoir se redéfinir pour survivre. Ici, on est bien loin de l’image trop répandue de l’école privée aux coffres bien remplis et à la clientèle sélectionnée en fonction du rendement scolaire.  La majorité de nos élèves ne peuvent se payer l’école privée, le transport scolaire nous coûte une fortune et nous recevons de nouveaux immigrants (principalement des Irakiens parlant uniquement l’arménien) en immersion française.  Lors d’une conférence portant sur les TIC donnée dans le cadre des rencontres nationales des gestionnaires scolaires, ma présentation s’intitulait justement «Faire beaucoup avec peu» … c’est donc le quotidien dans tous les aspects de notre école !

 

La raison d’être de notre établissement, c’est l’arménien. La langue, la culture, l’histoire, la danse et les chants. Nos élèves sont d’origine arménienne et les parents souhaitent garder vivantes les racines d’un peuple dont la diaspora est plus grande que la population actuelle du pays. C’est donc la communauté, mais plus précisément un organisme de bienfaisance arménienne,  l’UGAB, qui réussit depuis la fondation de l’école, à éponger un déficit annuel important.

 

Lors des dernières années, notre école a cependant vu sa clientèle fondre de près de moitié et le défi est maintenant de mettre en place des éléments susceptibles de repeupler notre institution. Un beau défi qu’on m’a proposé (à ma grande surprise) en juin 2011 et que j’ai choisi de relever avec les intervenants du milieu, l’appui de la communauté, mais surtout l’assurance de pouvoir exercer un rôle actif au niveau pédagogique.

 

«Si tu veux construire un bateau, ne fais pas que rassembler tes hommes et femmes pour leur donner des ordres et pour expliquer chaque détail, mais éveille plutôt tes gens au désir de la mer.»

Antoine de Saint-Exupéry

 

Dès mon arrivée en poste, la mise en place d’un processus permettant aux enseignants de participer à cette reconstruction s’est avérée essentielle à la relance de l’école.  En fait la survie de notre établissement est aujourd’hui l’affaire de tous et je n’ai pas la prétention de connaître la recette gagnante.  L’implication des intervenants du milieu dans la détermination, en septembre dernier, de nouvelles orientations et d’un  nouveau projet éducatif sont les éléments centraux qui ont permis d’élaborer une vision commune qui sert de base tous les jours à mobiliser l’équipe afin d’appuyer chacune des actions posées. L’autre élément : faire émerger un sentiment d’appartenance à l’institution tant pour les élèves que les enseignants.  On peut dire qu’en moins d’un an l’atmosphère générale de notre école a complètement changé contribuant à un rayonnement positif dans la communauté … un premier résultat : déjà pour l’an prochain nous avons des listes d’attentes pour plusieurs classes du primaire.

 

Les « fondations » de la « nouvelle maison » étant maintenant solides, dans le prochain billet, je m’attarderai à présenter l’étape suivante, de loin le plus délicate, qui correspond à élever la nouvelle charpente. Il s’agit donc de la mise en place de changements dans le curriculum scolaire, dans divers aspects pédagogiques ainsi que dans la réorganisation des tâches du personnel.

 

Sébastien Stasse

Des bons moments

Inspiré par ce billet de @catherineperro j’ai décidé de publier ici quelques anecdotes qui me font encore plus apprécier mon travail comme direction d’école. Dès le début de l’année, je me suis construit une banque de ces bons moments en les compilant quotidiennement afin d’en garder la trace. En général, la reconnaissance est plutôt rare dans nos milieux, alors qu’on est souvent confronté à ce qui ne fonctionne pas : gérer des crises et éteindre des feux, voilà une partie du travail de direction, mais il reste cependant des moments exceptionnels au niveau pédagogique, mais surtout au niveau humain.

  • Lire sur les préférences de tâches d’une enseignante : j’ai très hâte de revenir au travail l’an prochain.
  • Michael qui vient à mon bureau tous les mardis midi pour me raconter les dernières nouvelles de lutte avec moult détails et en me montrant les photos sur le Web.
  • Les élèves de la maternelle qui viennent me montrer leurs réalisations et pour qui j’ai toujours des collants cachés dans un tiroir.
  • Les élèves de la classe d’accueil qui préparent des cartes de bienvenue sur le bureau de la nouvelle élève qui arrivera le lendemain, qui ne parle rien d’autre que l’arménien et qui est arrivée au Canada il y a 2 jours.
  • Des enseignants qui discutent de pédagogie.
  • Une enseignante d’expérience qui, suite à une formation, dit : nous sommes sur le chemin de la guérison.
  • Les câlins de quelques élèves de la maternelle et de la 1re année en fin de journée.
  • Un enseignant ému par une lettre de recommandation.
  • Une délégation d’élèves qui arrive à mon bureau en me disant : Monsieur il faut qu’on vous parle, mais en privé …
  • Une enseignante qui songe pour la première fois à animer un atelier lors d’un congrès suite à des commentaires sur son extraordinaire projet avec ses élèves.
  • Des enseignants qui acceptent de se lancer dans une recherche/formation.
  • Des élèves engagés dans diverses activités du comité étudiant et qui mènent à terme des projets.
  • Un système d’encouragement à l’expression française dans les corridors mis en place par les élèves d’une classe et son enseignante.
  • Assister à des spectacles animés par des élèves où les vedettes sont des élèves.
  • Sentir l’implication et le support du comité de parents
  • Voir la fierté des élèves à porter le chandail de l’équipe sportive de l’école, voir leur joie à remporter une médaille d’or et sentir leur déception suite à une élimination.
  • Lire les rêves pédagogiques de chaque enseignant de l’école.
  • Sentir qu’une vision est partagée par l’ensemble du personnel.

 

Et il y en a bien d’autres … je suis très chanceux d’oeuvrer dans le milieu où je suis.

 

Sébastien Stasse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

GREF 2012 – Références

Ce billet contient les références données lors de mes deux présentations au Grand rassemblement de l’éducation en français 2012 qui s’est tenu à Edmonton les 26, 27 et 28 avril.

Un remerciement particulier aux organisateurs de l’événement pour l’invitation !

 

Présentations sur slideshare

Quand les médias sociaux s’invitent à l’école

iPad en éducation, une expérience sur le terrain

 

Références

École Alex Manoogian

Enquête CEFRIO

Programme d’initiation à internet et à la sécurité sur le Web (3e année primaire) PDF

Charte d’utilisation du réseau sans-fil et de l’utilisation d’appareils mobiles à l’école


Affiche à l’entrée de notre école

Exploration du iPad semaine après semaine (12 billets)

Casper suite pour la gestion des réglages d’un parc d’appareils

Suggestions d’Apps en éducation (anglais)

Microscope sans-fil Proscope

iBooks Author

Exemple de livre iBooks

Billet sur les stylets pour appareils mobiles

Générateur de code QR

App iPhone pour lire les codes QR

Les logos pour les blogues

 

 

 

 

ABC d’un blogue et processus développé chez un blogueur